Accueil  Nous écrire

Revue électronique de publications scientifiques sur l'Afrique

 


Navigation et outils


VIH/SIDA et vie psychique.
Les conséquences psychiques de la sérodiscordance au VIH chez les femmes gabonaises infectées et affectées

Georgette Ngabolo, Université Omar Bongo, Département de psychologie, Centre de Recherche et d’Etudes en Psychologie (CREP), Gabon Jahiel-Duffy Indenguela, Université de Picardie Jules Verne, Département de Psychologie, Centre de Recherche en Psychologie Cognition, Psychisme et Organisations (CRP CPO), France


Résumé : L’annonce de la séropositivité au VIH est déstabilisante pour tout individu. L’évolution du traitement médical a permis d’allonger l’espérance de vie des personnes qui ont contracté ce virus. Néanmoins, plusieurs données statistiques provenant des enquêtes nationales (EDSG) et des organismes internationaux tels que l’ONUSIDA révèlent qu’en Afrique et c’est le cas du Gabon, les femmes sont les plus touchées par le VIH. Ce travail, jette un regard sur l’impact psychologique et culturel du VIH chez la femme. Il cherche à déceler les différentes conséquences psychiques autour de la réalité de la pandémie démontrées par les « mots » et les « maux » de la femme dans le contexte gabonais de la sérodiscordance au VIH. Le déni de l’infection, l’atteinte narcissique, l’angoisse d’abandon, de contamination, la castration, le désinvestissement objectal et l’évitement sont manifestes dans le discours des sujets rencontrés.

Mots clés : Atteinte narcissique, déni, Evitement, féminisation du VIH.

Lire l’article


Version PDF Enregistrer au format PDF | Version imprimable de cet article Version imprimable de cet artcile

 

...penser l'Afrique        la penser ensemble...