Accueil  Nous écrire

Revue électronique de publications scientifiques sur l'Afrique

 


Navigation et outils


Temporalité et anthropologie.
Etude sémiotique des représentations du temps et de sa gestion en Afrique noire

Dagou Kanga Marie Albertine Koffi, Université Alassane Ouattara, Sciences du Langage Appliquées aux Discours d’Invention (SLADI), Côte d’Ivoire


Résumé : Permettant de donner un programme de planification à toute action, le temps est perçu comme une source de motivation, l’actant destinateur grâce auquel des « faire » sont réalisés dans un canevas précis. Puisque faisant être les choses, l’on pourrait lui attribuer le rôle de manipulateur. Il n’en demeure pas moins que si par moment le temps fait être les activités, à d’autres occasions les activités font être le temps. En ce sens, il revêt une valeur particulière, une saisie significative d’un peuple à un autre. Ainsi, en nous inscrivant dans une perspective anthropologique, nous envisageons le temps en Afrique comme une singularité du continent africain. Certes, ce continent a bien souvent adopté une temporalité qui n’est pas la sienne, mais dans une réalité profondément africaine, le processus du temps est perçu dans une logique diffuse. Au regard d’un tel tableau, il convient de s’interroger sur le véritable sens du temps en Afrique en quêtant la modalité, particulièrement la modalité sémiotique, sur laquelle s’opèrent la conception et la gestion temporelles en donnant d’appréhender le rapport au temps en Afrique.

Dès lors, les deux axes, notamment la conception évanescente du temps et la gestion du temps en Afrique sur lesquelles est fondée la réflexion, donneront de comprendre le mode d’usage du temps par les Africains.

La temporalité africaine est à cerner non pas comme un temps absolu dans lequel doivent se réaliser des performances, ni comme une modulation temporelle donnant lieu à une conjonction entre temps objectif et temps subjectif, mais comme une modalité épistémique évanescente, insaisissable, définissant une anthropologie du Noir.

Mots clés : post anthropologique, temps objectif, temps évanescent, temporalité africaine, sémiotique.

Lire l’article


Version PDF Enregistrer au format PDF | Version imprimable de cet article Version imprimable de cet artcile

 

...penser l'Afrique        la penser ensemble...