Accueil  Nous écrire

Revue électronique de publications scientifiques sur l'Afrique

 


Navigation et outils


Les rites d’enterrement dozo des Sénoufo du Kafigue en Côte d’Ivoire.
Entre culture et théâtralité

Losséni Fanny, Université Péléforo Gon Coulibaly, Département des Lettres Modernes, Côte d'Ivoire


Résumé : L’anthropologie dans son sens global est la branche des sciences qui étudie l’être humain sous son aspect physiques et culturel. Quand cette science attache particulièrement une importance aux traits culturels d’un peuple, elle se résume à une anthropologie culturelle. Dans ce contexte, l’étude des rites d’enterrement des dozos  [1] du kafigue  [2] dans le Nord de la Côte d’Ivoire, permet de déceler des éléments théâtraux qui fondent leur théâtralité. Ces rites sont à la fois tragiques et comiques. A un niveau ultime de la cérémonie, les spectateurs sont surpris par l’attitude des dozo qui, à l’aide de fusils de chasse, tirent des balles réelles sur le corps étendu par terre jusqu’à enflammer le linceul et cela dans un zèle d’humour. Les questions qui se posent sont les suivantes : Quels sont les éléments qui fondent la théâtralité ? A quoi répond la tragi-comédie de cette théâtralité ? L’étude menée selon la méthode de la sociocritique et de la sémiologie théâtrale, révèle que les chants, la musique, les pantomimes, le costume et le jeu des dozo sont des éléments théâtraux tandis que les coups de feu tirés sur le défunt ont pour but de l’honorer et de le purifier des péchés commis de son vivant.

Mots clés : Anthropologie, art théâtral, Dozo Sénoufo, Rites d’enterrement.

Lire l’article


Version PDF Enregistrer au format PDF | Version imprimable de cet article Version imprimable de cet artcile

Notes :

[1Confrérie de chasseurs traditionnels aux multiples pouvoirs.

[2Groupe ethnique sénoufo du nord de la Côte d’Ivoire érigé en canton. Il est situé dans la région du Poro au nord-ouest de Korhogo.

 

...penser l'Afrique        la penser ensemble...