Accueil  Nous écrire

Revue électronique de publications scientifiques sur l'Afrique

 


Navigation et outils


Le nouchi et la société ivoirienne.
Essai sur les nouvelles identités et pratiques culturelles en Côte d’Ivoire

Yannick Assoh Dingny, Université Alassane Ouattara de Bouaké, Doctorant, Côte d’Ivoire


Résumé : Le sujet portant sur « le nouchi et la société ivoirienne » s’inscrit dans une nouvelle perspective de recherche visant, à travers cette étude, à examiner la pertinence de ce langage dans la société ivoirienne. De nos jours, cet argot est parlé par de nombreux Ivoiriens et chercheurs ivoiriens dont les uns en font une langue d’échange et les autres un domaine de recherche, s’éloignant ainsi progressivement de cette tradition qui consistait à axer les discours et les écrits essentiellement sur les langues occidentales. Agissant ainsi, ces Ivoiriens et ces chercheurs ivoiriens montrent leur capacité à concevoir un langage qui leur est propre, rompant ainsi avec cette accoutumance qui était de produire en fonction des normes classiques françaises.

De ce fait, se pose la problématique centrale suivante : le nouchi, apparaît-il comme une pratique culturelle langagière ivoirienne du point de vue linguistique et anthropologique dans la vie ivoirienne actuelle ? » Pour répondre à ces préoccupations, l’accent sera, d’abord, mis sur les origines du nouchi et ses caractéristiques. S’ensuivra ensuite l’étude du nouchi comme un signe marquant des langages ivoiriens. L’objectif visé par cette contribution est de montrer la spécificité de ce mode langagier qui se présente comme une pratique culturelle ivoirienne.

Mots clés : Formes de vie, nouchi, pratiques culturelles, sémiotique.

Lire l’article


Version PDF Enregistrer au format PDF | Version imprimable de cet article Version imprimable de cet artcile

 

...penser l'Afrique        la penser ensemble...