Accueil  Nous écrire

Revue électronique de publications scientifiques sur l'Afrique

 


Navigation et outils


Les maladies mentales dans l’Afrique noire contemporaine.
Représentations de la folie « oghio » et « otsogha » et fétichisme en contexte mitsogho

Célestine Koumba, Université Omar Bongo & Amélie Mogoa Boussengui, Institut de Recherche en Sciences Humaines, Gabon


Résumé : L’introduction du capitalisme en Afrique, et au Gabon en particulier, a engendré de nouveaux comportements observés à tous les niveaux de la vie sociale gabonaise. Dans ce contexte, la pression économique s’exerce à travers la recherche effrénée de l’intégration, de l’argent et du pouvoir, lesquels ont entrainé un retour à la tradition à travers des pratiques fétichistes. Ainsi, toutes les interprétations des phénomènes tels que la maladie, la mort, l’échec, le chômage, aussi bien que d’autres faits anodins soient-ils, font inévitablement appel au registre symbolique. Le cas de la folie « oghio » ou « otsogha » – deux figures de la folie – chez les Mitsogho, intérêt de cet article, serait générée par le groupe social, elle-même n’étant alors pas considérée comme une partie intrinsèque de l’individu, mais comme un processus extérieur, propre au groupe qui utilise les pratiques fétichistes pour se protéger et/ou gravir l’ascenseur social. En partant de l’exemple de la folie, et en observant les faits empiriques, cet article s’emploie à donner une lecture des représentations de la folie et des pratiques fétichistes, intégrant par ailleurs sa dimension symbolique dans l’imaginaire social des Mitsogho.

Mots clés : Folie « oghio »/« otsogho », Imaginaire, Mitsogho, Pratiques fétichistes, Symbolique.

Lire le texte...


Version PDF Enregistrer au format PDF | Version imprimable de cet article Version imprimable de cet artcile

 

...penser l'Afrique        la penser ensemble...