Accueil  Nous écrire

Revue électronique de publications scientifiques sur l'Afrique

 


Navigation et outils


Conscience symbolique de l’espace et modernité de l’habiter au Gabon.
Réflexion autour du devenir esthétique de l’environnement urbain (Libreville et Port-Gentil)

Cyrille Mickala, Université Omar Bongo, Gabon


Résumé  : Cet article autour de l’expérience urbaine au Gabon porte sur le devenir de la ville gabonaise relativement à la modernité. Il se préoccupe de savoir si Libreville et Port-Gentil, en tant qu’espaces d’habitation dits modernes, répondent aux normes cadastrales de l’esthétique de la modernité urbaine. A cet effet, il montre qu’avec des processus de subjectivation spontanés et anarchiques du milieu d’habitation et une urbanisation complexe ou élémentaire, Libreville et Port-Gentil sont des villes qui ne reflètent pas l’image de la modernité urbaine à laquelle elles aspirent. Rejetant l’espace à consciente symbolique des sociétés traditionnelles qualitativement orienté et habité, à partir duquel on aurait pourtant tiré leçon qu’on n’habite pas les milieux de vie de façon quelconque, l’espace librevillois et port-gentillais erre entre l’archaïsme et une modernité qu’il a du mal à imiter et par conséquent à traduire matériellement, dégradant ainsi la qualité de la vie. Ces espaces urbains, à l’exemple de plusieurs villes africaines, témoignent d’une certaine manière d’habiter qui confère à la topophobie, cependant, susceptibles d’être encore rénovés et modernisés.

Mots clés : Archaïsme, Conscience symbolique, Espace habité, Modernité urbaine, Subjectivité et espace.

Lire le texte...


Version PDF Enregistrer au format PDF | Version imprimable de cet article Version imprimable de cet artcile

 

...penser l'Afrique        la penser ensemble...